Vous êtes ici :  Accueil > Formations au Permis MOTO > Label Qualiopi Moto > Formations AM 125 et Passerelle
début
PAGE
INFOS
MENU

Formations Théorique et Pratique
des catégories AM, Formation 125
et  Passerelle A2 vers A

Téléchargement possible de cette page au format PDF, en cliquant ici...

 

La particularité de ces formations est qu’elles ne débouchent pas sur un examen mais dans tous les cas les conditions d’organisations de la formation théorique et pratiques restent strictes. A l’issue, le formateur engage sa responsabilité en remplissant l’attestation de suivi de formation.

 

Formation AM

Formation 125

Passerelle A2 vers A

 

La Formation AM :

La formation THEORIQUE :

Il existe 3 séquences de formation théorique dans la catégorie AM

La séquence 1 :
La formateur accueille les stagiaires et a pour rôle de créer un échange avec les candidats afin d’exprimer les représentations individuelles que chacun a autour de la conduite. L’échange doit s’orienter tant sur le respect des règles, sur le rapport aux autres usagers ou encore des sujets tels que la vitesse, les différentes consommations ou encore les distracteurs.

De manière à faciliter les échanges, un livret d’apprentissage leur est remis. Véritable support pédagogique, les élèves vont pouvoir l’utiliser tant comme un outil d’apprentissage que d’évaluation. Il peut répondre à un petit questionnaire, ce qui lui permettra de découvrir avec son formateur quelle projection il fait de lui en tant que conducteur.

La séquence 3 :
A proprement parler, la seule possibilité d‘évoquer et d’acquérir des notions de code de la route. On comprend bien pourquoi elle doit être d’un minimum de 30 min puisque le public concerné peut avoir un niveau de connaissance réduit du code et que l’expérience de la règle n’est que celle du niveau de l’ASSR 1. L’expérience en tant qu’usagers passager ou usager piéton ne donne pas toujours l’occasion de se projeter comme conducteur, selon l’individu. Le formateur doit être très attentif à chacun des stagiaires de manière à apporter une formation ciblée et la plus complète possible.

La séquence 5 :
Il s’agit là, pour le formateur, de sensibiliser son public, stagiaire et parent(s) adulte(s) responsable(s) aux risques routiers en cyclomoteur ou quadricycle à moteur. Du fait des caractéristiques spécifiques de ces véhicules mais aussi la nécessité d’entretien, les risques liés aux éventuelles modifications, la manière dont les autres les perçoivent ou encore la vulnérabilité. Cette séquence est nécessaire et doit amener à une prise de conscience générale

 

La formation PRATIQUE :

Elle est composée des deux séquences de formation pratique :

La séquence 2 :
il s’agit de la formation à la conduite HORS CIRCULATION. Elle débute sur la nécessité et l’importance de l’équipement quand il s’agit de conduire un deux roues puis la présentation du véhicule et la découverte de l’ensemble des commandes et de leur manipulation, le tableau de bord. Le formateur explique l’importance des vérifications d’usage. S’ensuit la découverte des exercices de maniabilité pour acquérir une première partie de maîtrise technique. L’enseignant fait évoluer les exercices en fonctions des capacités des stagiaires. Ils permettent d’acquérir des notions de trajectoire, l’importance du regard, de la posture et d’apprendre à gérer les arrêts et les départs.

La séquence 4 :
Elle porte sur la formation à la conduite sur les voies ouvertes à la CIRCULATION. L’élève est relié au formateur par radio. Il lui donne les consignes strictes à respecter pour pouvoir se déplacer en circulation en toute sécurité et insiste sur ce caractère essentiel. Le stagiaire apprend à démarrer son véhicule à le ralentir, à l’immobiliser. Il porte son regard pour chercher les indices utiles. Les exercices lui permettent de commencer à apprécier les distances, à négocier les virages ou encore à franchir les différentes intersections. Pour être la plus complète possible, le formateur fait prendre conscience de l’importance de voir ou d’être vu. Il explique la notion d’angles morts. Le principe de l’anticipation et la réalité de la vulnérabilité sont tout particulièrement développés tout au long de cette mise en situation. En effet, cette formation donne lieu à ce qui peut être considéré comme le premier permis de conduire un véhicule motorisé. C’est aussi ce qui va construire le futur conducteur.

 

LA FORMATION 125

La formation THEORIQUE :

2 heures sont attribuées à un enseignement théorique. Le formateur accueille ses stagiaires en salle. Il explique le déroulement de la formation et crée un échange avec ses stagiaires dans le but de cerner les représentations individuelles que les candidats ont de la conduite.

Ensuite, l’enseignement devra comprendre :

  • L’analyse des accidents les plus caractéristiques impliquant les motocyclettes légères et les tricycles à moteur.

  • Des conseils qui permettent d’appréhender les pièges de la route, conduire sous la pluie ou de nuit, se rendre visible après des autres usagers, s’équiper en vêtements protecteurs de qualité, connaître les manques d’adhérence (gravillons, ralentisseurs, peintures au sol etc.)

  • Les conséquences physiques et physiologiques des chocs sur les aménagements de la route y compris à petite vitesse.

 

La formation PRATIQUE :

Il s’agit tout d’abord de 2H de pratique HORS CIRCULATION.

Elles sont consacrées à la prise en main du véhicule et aux vérifications indispensables concernant l’huile, la pression des pneus, la poignée de gaz, le système de freinage etc.

E stagiaire apprend à démarrer en toute sécurité, à monter et à descendre les vitesses, à anticiper, les manœuvres de freinage et d’évitements et à s’arrêter.

Le futur usager est particulièrement attentif à sa position sur la moto, il est sensibilisé au placement de son regard avant de virer, de tourner, il apprend à tenir l’équilibre à petite vitesse avec ou sans passager, en ligne droite et en courbe et à bien positionner son corps pour assurer un meilleur équilibre grâce à une juste répartition des poids.

Ensuite, il y a 3H consacrées à la pratique EN CIRCULATION où, à l’issue, le conducteur doit être capable :

  • D’adapter sa vitesse aux circonstances de la circulation.

  • De choisir la bonne voie et de bien se placer sur la chaussée en fonction des angles morts des autres usagers.

  • De franchir une intersection, de changer de voie, de changer de direction et de dépasser en toute sécurité en tenant compte du phénomène d’aspiration.

  • De savoir négocier un virage en toute sécurité.

  • De mettre en applications les techniques de freinages apprises lors de l’entrainement hors circulation.

 

LA PASSERELLE A2 vers A

La formation THEORIQUE :

Elle est composée de la séquence 1. Le formateur accueille ses stagiaires, il leur explique le déroulement de la formation comment s’organise le programme.

La séquence 1 :
2H de THEORIE

Explications et échanges sur des thèmes spécifiques et les différentes représentations de la conduite : la vulnérabilité, l’accidentalité, la difficulté à être perçu et à percevoir, les expériences personnelles, la représentation du risque. Le but est d’amener le(s) stagiaire(s) à exposer la réalité des difficultés qu’il rencontre encore et préparer la partie pratique.

 

La formation PRATIQUE :

Elle est composée des séquences 2 et 3

La séquence 2 :
2H de maniabilité HORS CIRCULATION 

Au travers d’exercices spécifiques le stagiaire va découvrir les notions de maniabilité d’un véhicule plus puissant, plus lourd et qui offre des capacités d’accélérations différentes tout comme un comportement tout aussi différent lors des freinages ; il doit pouvoir, par le biais de ces exercices concrétiser la nécessité d’anticiper et d’adapter un comportement préventif afin d’éviter de s’exposer à des situations dangereuses qui fragilisent le lien entre le conducteur, sa machine et l’environnement et peuvent concourir à l’accident et aux conséquences qu’il engendre.

La séquence 3 :
3H de pratique EN CIRCULATION

Lors de cette séance de circulation, le stagiaire aura l’opportunité de mettre en œuvre ce qu’il a appris hors circulation et découvrira encore ce qu’incombe la conduite d’une moto de la catégorie A dans des situations de circulations qui se veulent les plus variées possibles de manière à compléter sa formation le plus efficacement possible. Le formateur se doit d’utiliser les différents échanges qu’il a pu avoir avec son stagiaire, tout comme les différentes observations qu’il a pu faire de celui-ci, lors des exercices hors circulation, pour établir des parcours qui l’aideront à réaliser une progression significative de son niveau. Il doit s’assurer, par un audit de conduite que le stagiaire sait désormais s’adapter, avec prudence, aux situations rencontrées et anticiper les réactions nouvelles de sa moto. S’ensuivra un bilan de compétences afin de pouvoir provoquer une prise de conscience quant à la nécessité d’acquisition d’expérience sur le long terme. Ce sera l’occasion, pour le formateur, d’encore prodiguer quelques conseils si nécessaire.

 

LA VALIDATION DES ACQUIS :

A l’issue de ces 3 formations, l’enseignant de la conduite remplit une attestation de suivi de formation qui permettra au candidat de faire valider ses acquis auprès des services de l’ANTS qui pourront lui délivrer un permis de conduire sur lequel apparait son droit à conduire le véhicule de la catégorie pour lequel il a suivi sa formation.

 

Téléchargement possible de cette page au format PDF, en cliquant ici...


map_homeAccueil map_printVersion imprimable map_mailform Formulaire E-mail map_sitemapPlan du site
début
PAGE
INFOS
MENU

Auto et Moto Ecoles VINDRET, en Haute Savoie, tous Permis.  "Tous Permis"   Les Auto Ecoles VINDRET sont référencées DATADOCK.

NUMÉRO UNIQUE pour un 1er contact :

+33 (0)4 83 43 50 60

Pour Infos et Devis : nous contacter ici...


Auto Ecole CFCR VINDRET
Centre de Formation  Poids Lourd

225 route des Bègues
74250 FILLINGES

Tél. : +33 (0)4 50 39 35 10

mob. : +33 (0)6 42 38 01 87

Plan d'accès : cliquer ici...

début
PAGE
INFOS
MENU
début
PAGE
INFOS
MENU

|  Construit avec : CMSimple_XH |  Webmaster : SoluXiane |  Gestion: Admin  |